flower décoration fleur ikea hype chic seventiesDu mobilier aux rondeurs affirmées, l’orange décliné sur les murs ou sur les tapis, de la place pour le formica et le rotin… Les seventies sont en plein revival. Et on ne va pas s’en cacher, on cède bien volontiers à cette Saturday Night Fever dans nos intérieurs.

Seventies calling

Cet automne, place aux délicieux souvenirs d’enfance, ceux qui sentent bon les goûters chez une grand-mère ou les après-midis passés à écouter les 45 tours de Sheila, Led Zeppelin et Pink Floyd. La mode est un éternel recommencement, et l’automne 2018 s’annonce comme le new seventies. Mais attention, modération !

Le plaisir de pouvoir donner une belle place au style seventies dans sa démo, c’est de distiller les valeurs sûres pour n’en garder que le meilleur. « La mode se démode, le style jamais », comme dirait Coco Chanel. Le cocon du moment est chaleureux et vintage, mais surtout hippie chic : on répond à l’appel des seventies par petites touches.

L’automne sera groovy cosy

Les couleurs tendance des seventies sont pop et chaudes, avec leurs nuances orange, violet ou rouge, leurs variations moutarde et marron orangé. Idéal pour l’automne donc, quand les arbres se sont déjà mis aux palettes de saison. Pour se préparer un intérieur chaleureux hippie chic, on adopte ces teintes et ces déclinaisons sur les tapis, le mobilier ou les accessoires.

Et on oublie aussi les lignes trop strictes : le hippie chic est chaud jusque dans ses formes ! Place aux ronds colorés et aux motifs floraux en grand format. Les formes peuvent aussi être géométriques, pour ce rendu psychédélique qui fait un peu tourner la tête.

Côté matériaux, on mixe la douceur et la chaleur d’une fourrure synthétique, le toucher rassurant du velours ou du bois. Le rotin trouve aussi parfaitement sa place. C’est une excellente occasion de ressortir du grenier les belles pièces de mobilier ou les accessoires au design rétro. Les fauteuils cosy et confortables, aux larges coussins colorés vintage, sont les it-objets à ne pas manquer !seventies

Donne-moi tes courbes

Le retour aux seventies, c’est bien l’occasion de ressortir des trésors du grenier ou de la cave. Car parmi les joyaux familiaux, se trouve peut-être un tabouret Tam Tam : une pièce iconique, désignée en 1968 par Henri Massonnet. Même en réédition, elle trouvera bien sa place dans la maison, dans une déclinaison orange ou moutarde.

Le tabouret Tam Tam n’est pas la seule création née de cette décennie vitaminée. Toute en rondeurs, en plastique et en métal chromé, la lampe Guzzini ajoute une touche de rêverie et de douceur au séjour ou à l’entrée. On la suspend au plafond, ou alors on la pose sur un meuble pour valoriser son piètement chromé largement évasé. Coup de projecteur aussi sur l’indémodable Pipistrello, créée par la designeuse Gae Aulenti en 1965 dont les courbes suivent les tendances «so seventies».

Le mobilier adéquat (comme Shella)

On privilégie les lignes douces et les courbes avec les tables aussi. A la mesure de la table Tulipe, une pièce intemporelle qui donne un style particulier à toute la pièce. Ou des fauteuils Pumpkin imaginés
par Pierre Paulin… à qui l’on doit aussi les fauteuils Tongue ou le célèbre fauteuil Elysée.

Autres incontournables nés des seventies et qui retrouvent bien leur place dans nos intérieurs, les tables gigognes sur trois pieds. À assortir avec des fauteuils confortables et ouverts, avec une assise bois ou rotin et des coussins tendance velours côtelé. Un tapis confortable et épais, avec des motifs floraux XXL ou des formes géométriques Flower Power, donne l’ultime touche baba cool… mais pas trop.

(17)

Commenter

Le revival seventies, tendance hippie chic