À Bordeaux et autour de la ville, les chais ont leur histoire. Celui habité par la famille de Lara Bel ne déroge pas à la règle. Ses grands espaces, ses charpentes robustes et la finesse de son ancienne verrière la racontent encore. Un grand patio en trait d’union.

 « C’est le seul bien immobilier que nous avons visité avant de nous décider », raconte la propriétaire. Ingénieure de formation, elle est désormais « chasseuse immobilière ». Elle est de retour à Bordeaux depuis près de deux ans après avoir vécu aux États-Unis et à Paris. 

Au moment de leur découverte, l’ancien chai est déjà aménagé en habitation. Il est en vente depuis de longs mois. Certaines pièces sont à l’abandon. Même avec des travaux importants en vue, il répond parfaitement au projet de Lara et de son mari : un grand espace de plain-pied, avec de quoi accueillir leurs quatre enfants et installer un atelier. 

Surtout, l’architecture même du bâtiment montre tout son potentiel. « Il avait déjà du cachet », se souvient Lara. Une salle de séjour de 100 m2, deux ailes à aménager pour les chambres des parents et des enfants… et un grand patio lumineux en trait d’union. C’est autour de ce patio que les différentes pièces de la maison se révèlent le mieux, les unes après les autres. 

Le salon, un espace doux et ouvert

Au centre de la salle de séjour, le grand canapé gris invite à la détente et aux instants de vie cosy. Un fauteuil cuir vintage, des coussins et un tapis aux teintes douces complètent l’ensemble. Le choix est à une décoration qui met d’abord en avant les qualités de la maison. De quoi souligner encore mieux le mur en pierres sédimentaires et le bois des poutres. Tout comme le dallage en terre cuite, qui a demandé un nettoyage en profondeur pour retrouver toute sa palette terracotta. 

Pour laisser vivre les lignes de la structure, les deux architectes qui ont travaillé sur la rénovation du chai avec Lara Bel ont opté pour une séparation douce du séjour. Une cloison simple, habillée d’une bibliothèque, partage le côté salon et le côté cuisine sans monter jusqu’au plafond. L’espace et la luminosité sont préservés. Les ouvertures sur le patio ont été conservées avec leurs menuiseries claires. Initialement en lambris, le plafond a été rénové en blanc en gardant les poutres au naturel. Les travaux ont duré près d’une année, sous la houlette des deux architectes parisiens Aurélie Cristofari et Evangelos Vasileiou, en lien avec le maître d’œuvre bordelais Davy Devergnies. 

Miser sur l’intemporel pour valoriser l’existant

Face au patio, une verrière accompagnée d’une vue sur la charpente en enfilade renforcent l’impression d’espace. Avec sa structure métallique d’origine, elle donne une note toute industrielle à un côté du mur. Une tendance certes très actuelle, mais qui ne doit rien à la mode. « C’est une verrière d’époque », sourit Lara Bel. Il faut dire que dans le salon comme dans le reste de la maison, ce ne sont justement pas les tendances du moment qui ont guidé les choix d’ameublement. 

Pour décorer et meubler sa maison, Lara Bel mise en effet plutôt sur l’intemporel. « Ce n’est pas un ameublement moderne, mais c’est justement ce qui nous va bien », souligne-t-elle. Dans le bureau, la grande armoire ancienne offerte par les parents des années plus tôt a bien trouvé sa place. Et dans le salon, le vaisselier afghan ajoute une belle touche raffinée contre le mur tandis que le piano habille l’une des cloisons. La sobriété et la déco intemporelle permettent de conserver les pièces d’ameublement qui ont du caractère, ou celles qui ont trop de valeur sentimentale pour être laissées de côté. 

Des espaces pour chacun, de l’espace pour tous

Avec sa grande terrasse abritée, le patio lie en toute simplicité le séjour avec les deux ailes de la maison. L’une accueille la chambre des parents et celles de deux enfants les plus jeunes. L’autre abrite les chambres des deux adolescents et celle de la jeune fille au pair. « On traverse naturellement la terrasse pour passer d’un endroit à un autre ». À la belle saison, c’est la piscine qui anime l’endroit. Logée sous un plancher mobile, pour assurer une sécurité au quotidien tout en profitant de la fraîcheur quand on le souhaite. Et pendant les mois les plus froids, le patio reste un lieu de vie pour les enfants comme pour les adultes. 

Remarquable de caractère, l’ancien chai est aussi un lieu atypique au premier coup d’œil. De quoi créer la surprise pour les visiteurs. L’entrée se fait par une passerelle qui surplombe la cour et l’espace réservé à l’atelier. La première est occupée par les enfants qui y jouent régulièrement et le deuxième sert de lieu de travail. Pari réussi donc : un grand espace qui convient à tous, et où l’aménagement a permis de révéler toutes les promesses de son architecture. 

Zoom sur … Lara Bel, Homelike Home

Fondée en 2003, Homelike Home se spécialise en « chasse immobilière ». Le concept ? Dénicher une « perle rare » pour un futur propriétaire ou pour un futur locataire. Lara Bel s’est associée à Christine Pelosse depuis 2005. Ensemble elles développent l’activité de l’agence qui a désormais des bureaux à Paris, en Normandie, à Aix-en-Provence et à Londres. Et à Bordeaux aussi, où Lara Bel gère la chasse immobilière. 

www.homelikehome.com

Commenter

Au Bouscat, l’ancien chai devenu havre familial