La place des Quinconces, un écrin pour le célèbre chapiteau blanc et rouge… mais aussi un trait d’union entre la quiétude des quais et la beauté de la ville. Chaque année, le cirque Arlette Gruss s’installe pendant plus de six semaines à Bordeaux. Pas seulement pour lancer sa tournée : les artistes créent aussi le spectacle au pied des colonnes rostrales. Gilbert Gruss, à la tête du cirque depuis 2006, livre son regard sur cette place mais surtout son ressenti sur la ville. Et ne cache pas son plaisir à la retrouver chaque année.

« C’est la plus belle place d’Europe. L’espace qu’elle propose est idéal pour le cirque. C’est là que la Cathédrale a été conçue en 2009 (le chapiteau du cirque Arlette Gruss est la seule structure au monde de cette taille, NDRL). En fait, aucune autre ville ne nous donne autant les moyens d’avoir ce moment de création. On trouve tout ce qu’il faut pour nos projets artistiques. Et quand bien même il manquerait quelque chose, Paris est à deux heures. Alain Juppé avait une grande histoire d’amitié avec Arlette Gruss, et cette amitié dure depuis longtemps. Encore aujourd’hui ce lien est important.

La place des Quinconces est belle, mais il faut dire que toute la ville est belle. Non loin, les Quais sont parfaits pour aller se balader au bord de la Garonne. On peut s’y poser pour prendre un café, je peux y passer un bon moment avec mes enfants ou les emmener au skatepark. Tous les quartiers me plaisent, d’autant qu’on y rencontre des gens extrêmement gentils. Et cela ne se limite pas à Bordeaux. Je suis aussi un passionné de moto, et il y a toujours beaucoup de choses à voir et visiter dans les alentours. Ici, on peut prendre le temps et je pourrais tout à fait revenir y vivre. »

Gilbert Gruss en 6 dates

1985 : Arlette Gruss, sa mère, fonde le cirque éponyme ;

1996 : le cirque s’installe pour la première fois à Bordeaux ;

2006 : Gilbert Gruss reprend la direction du cirque après le décès de sa mère ;

2008 : Laura-Maria Gruss, fille de Gilbert et Linda Gruss, fait ses débuts sur la piste ;

2009 : après deux ans d’études, le nouveau chapiteau La Cathédrale est mis au point : il peut accueillir 1500 spectateurs ;

2018 : alors que les dernières générations de la famille Gruss sont aussi entrées en piste, le cirque étrenne son nouveau chapiteau sans mâts intérieurs.

(5)

Commenter

Gilbert Gruss – la place des Quinconces